Logo favicon noir

Vous avez dû en entendre parler tant les attentes et interrogations sont grandes sur le sujet : Facebook a annoncé la semaine dernière son projet de création d’une nouvelle monnaie, le Libra. Celle-ci, à mi-chemin entre la monnaie souveraine (Euro, Yen, Dollar…) et la crypto-monnaie, doit être lancée pour 2020 et contraste volontairement avec les autres crypto-monnaies déjà existantes comme le Bitcoin ou le Dethereum. Ses buts : palier les insuffisances de ces dernières, éviter de reproduire les mêmes erreurs, et s’imposer comme la première monnaie dématérialisée mondiale. Sa principale différence est qu’elle n’est pas gérée de façon totalement indépendante, mais bien de manière centralisée et arbitraire telle une monnaie souveraine reliée à sa banque centrale. Ainsi, il sera plus facile de contrôler sa valeur.

Vous l’aurez deviné, cette nouvelle monnaie soulève de nombreux enjeux concernant le système économique mondial, et encourage les acteurs économiques à faire évoluer leur mode de consommation. Il n’est plus exagéré de parler d’avenir proche lorsque l’on évoque les monnaies dématérialisées, et c’est pourquoi elle doit faire partie intégrante de vos projets de développement, notamment si vous songez à mettre en place une plateforme de e-commerce.

La crypto-monnaie : qu’est-ce que c’est ?

Contrairement aux monnaies souveraines, la crypto-monnaie n’a pas de forme physique : elle est virtuelle et s’échange via un système très complexe de blockchain, qui permet en résumé de s’affranchir d’une banque comme intermédiaire aux transactions. Une unité de crypto-monnaie va représenter une valeur de monnaie souveraine, et c’est à partir de cette valeur que les échanges vont pouvoir avoir lieu. A noter que la valeur de la crypto-monnaie est évolutive dans le temps, comme nous avions pu le constater fin 2017 avec l’explosion du Bitcoin, où la valeur d’un Bitcoin était montée jusque 16 000€.

Il est possible de se procurer ce genre de monnaie sur des plateformes de change en ligne comme eToroCoinbase ou Changelly par exemple, en échange de monnaie non virtuelle. Il est alors possible de l’utiliser pour acheter des biens ou services, voire les revendre contre de la monnaie non virtuelle. Voyons un exemple actuel de son utilisation : la semaine dernière, toute une ville de Floride a été victime d’une attaque cyber-informatique. Le conseil municipal a alors versé une rançon aux attaquants… une rançon de 65 bitcoins !

Les avantages et inconvénients de la crypto-monnaie

Utiliser des devises numériques pour ses transactions sur le net présente de nombreux avantages, tant pour une utilisation personnelle que professionnelle :

Cependant, il reste quelques inconvénients à considérer avant de se procurer ces devises virtuelles :

L’intérêt de la crypto-monnaie pour votre site internet

Si vous êtes dans le e-commerce, vous aurez facilement compris ce que peut apporter la crypto-monnaie à votre entreprise. Cependant, quels sont les avantages que pourrait tirer un site internet non commercial de la crypto-monnaie ?

Grâce au minage de la blockchain, votre site pourrait bien s’autofinancer, et ce sans publicité ! Vous avez sûrement déjà entendu l’expression « miner du Bitcoin » ? Voyons ce que cela implique.

Pour faire simple, si vous minez du Bitcoin, cela signifie que vous mettez à disposition les ressources de votre appareil (ordinateur, smartphone…) afin de construire la blockchain qui contient toutes les transactions. Lorsqu’un bloc est ajouté à la blockchain, l’utilisateur dont les ressources ont été utilisées afin d’ajouter le bloc est récompensé par des bitcoins. Vous gagnez donc de l’argent en échange de vos capacités de calcul. Cette méthode est de plus en plus limitée en raison de l’allongement de la blockchain, mais nous n’allons pas entrer dans les détails pour nous concentrer sur votre site internet.

Et si nous vous disions que votre site peut miner du Bitcoin grâce aux internautes qui naviguent sur votre site web ? Lorsqu’un utilisateur a fini de charger votre site web, la puissance de son ordinateur n’est plus réellement utilisée. Grâce à JSEcoinMoonify, ou Crypto-Loot, vous pouvez ajouter à votre site une source de revenus non publicitaire ! Ces ajouts, parfaitement légaux, vont utiliser une partie de la puissance de calcul de l’ordinateur du visiteur de votre site, avec son accord, afin de miner de la crypto-monnaie.

C’est assez équitable : l’utilisateur accepte de vous céder une part de la puissance de son ordinateur le temps de sa navigation, et en contrepartie, il bénéficie d’une expérience plus fluide et sans publicité. A la fin, c’est vous qui récupérez la crypto-monnaie, dont il faut déduire une commission prise par l’outil que vous aurez choisi. Une alternative à la publicité qui a de l’avenir dans l’autofinancement !

Les conseils de Lekcie

Si vous choisissez de mettre en place ce système sur votre site internet, nous vous incitons à le faire dans le respect le plus complet des internautes, afin d’éviter tout risque de tomber dans la pratique illégale qu’est le cryptojacking :

Le lancement de Libra risque de faire monter l’intérêt envers les crypto-monnaies. C’est à vous de décider si vous souhaitez prendre de l’avance et anticiper ces changements en adaptant vos outils dès aujourd’hui, ou si vous préférez attendre et rejoindre (tardivement ?) la course à la crypto-monnaie !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Informatiquement, Lekcie !

Sources :

https://buff.ly/2YiqEar
https://buff.ly/2xoncPr
https://buff.ly/2XA8TWK
https://buff.ly/2KoZzix
https://buff.ly/2YjO6ns
https://buff.ly/2FERX7m
https://buff.ly/2xhrxnJ
https://buff.ly/2xhAmhh
https://buff.ly/2LoOgqc
https://buff.ly/2FFgeKz
https://buff.ly/2pXkfkQ

Depuis quelques mois déjà, nous vous aidons et vous conseillons afin que votre site web soit au meilleur de ce que vous pouvez en faire. Cependant, une question peut encore vous tourmenter : est-ce vraiment utile de créer son propre site internet ?

Car oui, développer sa notoriété sur les réseaux sociaux est devenu une évidence pour toute structure, aussi petite soit-elle. Mais avoir son propre site web reste un obstacle à franchir. Notamment en raison du prix : pourquoi dépenser pour la création, l’entretien et l’évolution de son site internet alors que l’on peut se concentrer sur les réseaux sociaux, qui sont eux totalement gratuits ?

Aujourd’hui, penchons-nous sur les raisons pour lesquelles vous ne devez pas négliger votre site internet !

La vitrine virtuelle de votre commerce

Les réseaux sociaux vous permettent de communiquer sur les produits ou services que vous proposez, et sont également un moyen pour les internautes de percevoir les valeurs que vous dégagez. Le site internet, lui, vous permet de détailler ce que vous proposez, de conter l’histoire de votre entreprise, et de proposer une plateforme dans laquelle votre client pourra naviguer librement.

En bref, les réseaux sociaux dématérialisent vos flyers et cartes de visite, alors que votre site internet dématérialise votre point de vente dans son entièreté.

Le site internet fait même mieux qu’un commerce local : n’importe qui peut vous y trouver, même à l’étranger. Il suffit d’un bon référencement pour ressortir parmi les premiers résultats de moteurs de recherche, en France comme ailleurs !

Votre outil de communication indispensable

Sur votre site, vous pouvez communiquer sans restriction horaire. Si un client souhaite une information détaillée sur un produit, il n’a qu’à se rendre sur votre site internet pour avoir accès à toutes les informations relatives à votre entreprise en un clic. Vous êtes maître des informations que vous mettez à disposition, vous pouvez les changer quand vous voulez, et aussi rapidement que vous le souhaitez.

Près de 85% des Français utilisent internet, et 70% d’entre eux ont déjà effectué un achat en ligne. Dans un tel contexte, il semble inconcevable de ne pas avoir de site internet afin de suivre le mode de consommation des potentiels clients. S’ils ne peuvent naviguer sur un site internet à votre nom, vous perdrez à leurs yeux crédibilité et accessibilité. C’est même la perte de clients potentiels que peut entraîner l’absence de site web, ceux-ci se tournant vers vos concurrents qui sont eux présents sur internet.

Les objectifs de votre site internet

Selon ce que vous proposez, votre site internet sera différent et évoluera différemment dans le temps. Ce facteur peut également jouer lors de votre choix de création de site web. Souhaitez-vous communiquer sur votre entreprise, ou bien vendre vos produits directement en ligne ? Cherchez-vous à améliorer votre notoriété, découvrir le profil de vos clients ou bien simplement croître votre chiffre d’affaires ? Ces objectifs vont directement influer sur les décisions que vous prendrez pour votre site, mais ne doivent pas remettre en question l’existence du site en lui-même.

Vous l’aurez compris, avoir un site est obligatoire aujourd’hui : en moyenne chaque année, 80% des entreprises faisant faillite ne sont pas présentes sur internet.

Si vous êtes convaincus et que vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, n’hésitez pas à lire nos articles sur le contenu de votre site web et les tarifs de création de site !

Les conseils de Lekcie

– Ayez un site internet, peu importe votre taille et vos objectifs !
– Voyez vos réseaux sociaux comme un complément à votre site, et non un substitut !
– Faites appel à nous si vous cherchez un prestataire pour réaliser votre site à moindre coût ! 😏

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Informatiquement, Lekcie !

Sources :

www.webqam.fr/content/pourquoi-creer-un-site-internet
www.webself.net/pourquoi-creer-un-site
www.resonancecommunication.com/blog/pourquoi-creer-un-site-internet/
fr.statista.com/themes/2771/l-utilisation-d-internet-en-france/

Si vous faites partie des irréductibles utilisateurs de Firefox, vous devez avoir entendu il y a peu que le navigateur allait, en plus de sa version originale, proposer une version premium enrichie d’un service de stockage en cloud et d’un VPN intégré, entre autres. Si stocker ses fichiers en cloud est un concept facilement compréhensible pour la plupart des internautes, le VPN est quant à lui un mystère plus difficilement abordable.

Aujourd’hui, nous allons éclaircir ce point d’ombre pour vous !

 

VPN : Virtual Private Network

Un VPN est, comme son nom l’indique, un réseau privé virtuel. Il va connecter votre outil (PC, tablette, smartphone…) à un serveur via internet, et c’est sa connexion internet qui sera utilisée pour naviguer sur le web. Ainsi, si le serveur utilisé est situé au Japon par exemple, vous utiliserez sa connexion japonaise afin d’aller sur internet.

Les VPN sont majoritairement utilisés afin de protéger vos données personnelles, puisque vos données sont encryptées avant d’arriver au site internet que vous souhaitez consulter. Même si vos données sont interceptées, elles seront donc indéchiffrables par les hackers tentant d’y accéder.

L’utilisation d’un VPN en France est parfaitement légale. Aucune loi ne restreint le fait de s’en procurer, mais la loi française s’applique tout de même sur l’utilisation que vous en ferez. Par exemple, télécharger des fichiers illégalement ou modifier sa localisation virtuellement sont considérés comme des actes illégaux, qu’ils aient été effectués avec ou sans VPN.

 

Les avantages à utiliser un VPN

Vous bénéficierez de nombreux avantages à utiliser un VPN ! Voici notre liste non exhaustive :

 

Comment obtenir un VPN ?

Tous les VPN sont très facilement accessibles : il suffit en général de vous inscrire et d’installer une application qui vous guidera pour vous connecter au VPN que vous avez choisi. Si vous disposez d’une connexion internet suffisamment rapide, vous pouvez également faire votre propre VPN, mais vous ne pourrez pas dans ce cas bénéficier des avantages liés à la géolocalisation du VPN (comme accéder à du contenu restreint ou changer votre localisation virtuellement). Nous n’allons pas tout vous détailler ici, mais nous vous conseillons cette page qui vous offre un tutoriel détaillé pour configurer votre propre serveur VPN.

Il existe de nombreux VPN gratuits : BetternetWindscribeCyberghostProtonVPN, ou encore Hotspot Shield pour ne citer que les plus fiables.

Car il faut effectivement se méfier des VPN gratuits : même s’ils sont plus accessibles, leur rémunération se base sur des publicités, ce qui est assez contradictoire avec l’offre d’un VPN ! Dans d’autres cas, la vitesse de connexion proposée est largement réduite, le niveau de sécurité fourni est moins fort,  le temps d’utilisation est limité, votre adresse IP peut fuiter si votre protection lâche, le support client est souvent critiqué… Bref, de nombreuses raisons qui appuient le fait que, de toute façon, en matière de sécurité informatique, mieux vaut mettre la main au portefeuille.

Les VPN payants les plus reconnus à ce jour sont NordVPN (2,62€/mois), ExpressVPN (7,30€/mois), Surfshark (1,77€/mois), VyprVPN (2,97€/mois), et HideMyAss (5,99€/mois).

Ils ne souffrent pas des défauts que nous avons pu relever sur les VPN gratuits, et proposent des prix de plus en plus attractifs pour une offre de plus en plus diversifiée. Leurs services sont à peu près les mêmes, tournez-vous donc vers celui que vous considérez comme répondant le plus à vos attentes.

Le conseil de Lekcie

Pour une utilisation personnelle, vous pouvez envisager un VPN gratuit, même s’ils sont souvent déconseillés et très limités dans leurs fonctionnalités. Pour une utilisation professionnelle, privilégiez systématiquement un VPN avec abonnement, pour ne pas prendre de risques inutiles !

En bref, un VPN, c’est l’assurance de sécurité, d’anonymat et d’avantages exclusifs lorsque vous utilisez internet pour moins de trois euros par mois. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre et en profiter !

Informatiquement, Lekcie 💻

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Sources :
https://www.expressvpn.com/fr/what-is-vpnhttps://www.vpnvision.com/fonctionnement-vpn/
https://le-routeur-wifi.com/serveur-vpn-tuto/
https://le-routeur-wifi.com/qu-est-ce-qu-un-vpn-debutant/
https://www.le-vpn.com/fr/faire-vpn-explication/
https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-une-version-payante-de-firefox-avec-vpn-et-stockage-cloud-75580.html
https://www.papergeek.fr/les-meilleurs-vpn-gratuits-pour-pc-81025
https://www.frandroid.com/selection-meilleurs-vpn

Dans un contexte où l’impact environnemental de l’Homme sur la planète est un enjeu de plus en plus critique à l’échelle mondiale, la question de l’éco-responsabilité devient récurrente. Comment réduire notre empreinte écologique, et à quels niveaux pouvons-nous faire une différence ?

Vous devez également vous poser cette question lors de la conception de votre site web. Avec un secteur informatique gonflant de jour en jour, il est important de comprendre pourquoi un site peut avoir un impact environnemental lourd, et quels sont les moyens pour le minimaliser. D’autant plus qu’un site optimisé profite à la fois à l’environnement et à l’expérience l’utilisateur !

L’impact environnemental d’un site web

Afin d’exister, votre site est hébergé dans une salle de serveurs nécessitant un refroidissement permanent pour éviter la surchauffe. En plus de l’électricité consommée en permanence, ces méthodes de refroidissement varient selon les hébergeurs et jouent un rôle déterminant sur l’empreinte écologique de votre site. La localisation du serveur influe également : plus il est éloigné du visiteur de votre site, plus la trace écologique est lourde !

Le contenu du site web en lui-même est aussi un facteur central. Utiliser trop d’images, d’animations, de polices de caractères et d’éléments non compressés (comme les images par exemple) va alourdir le site, augmentant le nombre de requêtes serveurs nécessaires à l’affichage et donc consommer plus d’électricité.

D’un point de vue plus avancé, le code source doit également être optimisé. Nous n’allons pas entrer dans les détails techniques, pas de panique, mais il va être par exemple question d’alléger le code en supprimant un maximum de lignes inutiles.

L’empreinte écologique de votre site

Avec Websitecarbon.com, vous pouvez dès à présent évaluer la performance environnementale de votre page web !

Chez Lekcie par exemple, on est pas mal 😉 Et vous ?

Les conseils de Lekcie

Pour obtenir un site web plus écoresponsable, voici nos conseils :

Et n’oubliez pas, en plus de rendre votre site moins polluant, ces conseils rendent votre page plus accessible et plus agréable pour les visiteurs !

Informatiquement, Lekcie 🌳

Sources :

blog.planethoster.com/eco-responsable/
www.paygreen.io/wouep-ecoconception-web/
www.webmarketing-com.com/2018/04/12/79971-leco-conception-web-lavenir-des-sites-internet
www.green-economy.fr/eco-conception-web/
www.geeketbio.com/web/faire-site-web-eco-responsable-reduire-impact-environnemental/

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Ce week-end, je consultais mes mails et je suis tombée sur un mail provenant des impôts. « Notification de remboursement », bizarre. J’étais « invitée » à bénéficier d’un remboursement du trop perçu des impôts au titre de l’exercice 2019. Le mail contenait un lien (valable 24h sinon ce n’est pas drôle) qui me permettrai de recevoir mon trop perçu (trop facile). Pas besoin d’en lire plus, j’ai tout de suite compris que c’est une arnaque.

Beaucoup d’entre vous ont déjà sûrement reçus ce type de mails provenant des impôts, sécurité sociale et autres, en vous précisant de fournir votre rib pour un remboursement ? Ne vous faites pas avoir, c’est du phishing !

Phishing, c’est quoi ?

C’est est une forme d’escroquerie par mail qui consiste à prendre l’identité d’une entreprise connue et reconnue sur un e-mail pour inciter les destinataires à changer ou mettre à jour leurs coordonnées bancaires sur des pages Internet imitant celles de l’entreprise dont l’image a été utilisée pour l’escroquerie. (Source: www.definitions-marketing.com)

Certaines personnes utilisent l’envoi de mails pour tenter d’obtenir, vos coordonnés bancaires et de vous soutirer de l’argent.

Lekcie vous donne quelques conseils pour éviter de tomber dans le piège !
• Ne faites pas confiance à l’expéditeur du mail : Vérifiez l’adresse d’expédition. Les fraudeurs utilisent souvent le nom d’une administration/société mais l’adresse mail est différente. (Dans mon cas, le nom était « impots.gouv » mais l’adresse était « @icloud.com », bizarre non?) ;
• Vérifiez l’orthographe du mail : il y a souvent des fautes d’orthographe dans l’adresse de l’expéditeur. Les fautes sont révélatrices d’une arnaque ;
• Certains mails contiennent souvent des liens et/ou des pièces jointes, il ne faut surtout pas les ouvrir. Pour sécuriser les données personnelles, tous les sites qui ont une plateforme de paiement doivent impérativement utiliser le protocole sécurisé HTTPS ;
• Certaines administrations comme les impôts privilégient plutôt le contact par courrier plutôt que par mail. De plus, il est rare de recevoir un courriel le week-end. Posez-vous les bonnes questions !
• Pour gagner en crédibilité, il y a souvent un numéro de téléphone au mail, qui redirigera vers une fausse plateforme téléphonique. N’appelez surtout pas !

Quels sont les risques ?

• Le vol de données
• Usurpation d’identité
• Perte financière

Comment signaler une mail frauduleux ?

• Signalez les mails aux autorités compétentes : www.internet-signalement.gouv.fr
• Débarrassez-vous des mails de l’émetteur : vous pouvez les « marquer comme spam » pour que les prochaines tentatives soient automatiquement bloquées et mises dans le « courrier indésirables ».

Spoiler : Il existe aussi des arnaques par téléphone. L’arnaque du call back ou ping call.

Cette escroquerie est assez fréquente. Votre téléphone sonne :
• Vous répondez et personne ne vous répond car la communication a été interrompue ;
• Vous ne répondez pas et le téléphone continue de sonner et plusieurs appels plusieurs fois par jours et pendant des semaines (c’est agaçant on vous l’accorde).

Vous rappelez, vous tombez sur un numéro surtaxé.

Plusieurs types d’arnaques par téléphone :
• Assistance technique
• Vous êtes l’heureux gagnant d’un jeu ou d’une loterie
• Le harcèlement téléphonique d’un démarcheur

Aucunes administrations/services (oui, même les impôts) ne vous demandera de communiquer vos coordonnées bancaires que ce soit par mail et/ou par téléphone, soyez vigilant !

Spoiler 2 : votre banque fait partie de ces administrations.

Pensez aussi à protéger vos données à l’aide d’un mot de passe sécurisé !

Informatiquement, Lekcie !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Une newsletter donne l’image d’un site actif et dynamique !

Une newsletter, c’est une bonne occasion de plus d’aller sur votre site. Elle vous permet d’obtenir de nouveaux clients, et de fidéliser les clients actuels. L’objectif est le même que pour les réseaux sociaux : la newsletter est un outil permettant d’améliorer votre visibilité ! (voir article : Lekcie vous conseille sur vos réseaux sociaux)

« Le terme de newsletter désigne généralement un e-mail à vocation commerciale envoyé périodiquement à des prospects ou clients abonnés. Le contenu de la newsletter peut être simplement constitué d’une sélection de produits ou avoir un contenu éditorial (lettre d’informations au sens strict). » (source : www.definitions-marketing.com)

Quels sont les objectifs d’une newsletter ?

Les conseils de Lekcie

Comme d’habitude (parce que nous sommes sympas), Lekcie vous donne quelques conseils pour une newsletter efficace :

Mettre en place une newsletter a ses avantages (augmentation de la visibilité, fidélisation, le coût…) néanmoins il y a des inconvénients :

Etre présent et communiquer sur Internet est devenu incontournable pour toutes les entreprises. Le premier réflexe des Français est d’effectuer leurs recherches sur Internet. Votre site web vous permet de présenter vos activités, vos produits et/ou services, créer un lien direct avec vos clients, informer vos clients et prospects et d’augmenter votre notoriété… Mais savez-vous que cela a un coût ? Lekcie vous conseille sur les tarifs en matière de création de site web !

Il est important de connaître le budget avant de commercer les démarches auprès d’un professionnel (agence web ou free-lance). Avant de pouvoir vous établir un devis, le professionnel doit analyser votre besoin et établir un cahier des charges. Les prix diffèrent en fonction du type de site que vous souhaitez créer (site vitrine, e-commerce, site portail…).

En plus du type de site que vous souhaitez, la tarification dépendra de certains critères :

Voici un comparatif de prix :

Site vitrine : ce type de site web est le plus courant. Il a généralement moins de 20 pages. Les types de pages que vous verrez sur ces sites sont : accueil, à propos, services/produits, actualités, contact…

Site portail : ce type de site web est le plus courant pour les entreprises de taille moyenne. La structure est similaire à celle du site vitrine pour petites entreprises ci-dessus, mais il y a des besoins supplémentaires avec plus de pages de contenu et/ou de fonctionnalités spécifiques.

Site e-commerce : Cela peut être un simple site de marketing avec une fonction de commerce électronique pour vendre un petit (ou grand) nombre de produits simples ou de services.

Voici un comparatif de prix entre les agences web et les free-lances :

Type de site internet Prix agence web Prix free-lance
Site vitrine/blog Entre 100€ et 20 000 € Entre 100 et 5000€
Site portail Entre 1000€ et 15 000€ Entre 100 et 5000€
Site e-commerce Entre 1000€ et 20 000€ Entre 100 et 5000€

L’hébergement et le nom de domaine peuvent être des coûts supplémentaires. Pensez à les réserver au préalable !

Vous pouvez créer vous-même votre site internet. Il existe de nombreux CMS (vous ne savez pas ce qu’est un CMS ? Rdv ici pour plus de détails : https://lekcie.com/lekcie-vous-conseille-sur-la-gestion-de-vos-sites-web/) avec des tarifs accessibles et faciles d’utilisation.

Une agence web, c’est avant tout une entreprise spécialisée dans les différentes formes de communication et de promotion sur le web : conception, réalisation, accompagnement et conseil. Faire appel à une agence web c’est l’assurance de trouver au même endroit une équipe d’experts réunissant toutes les compétences utiles pour développer au mieux votre projet de site Internet.

Pour les budgets limités, le freelance sera le plus souvent le plus adapté. Il a souvent moins d’expérience et moins de frais de fonctionnement qu’une agence web. Faites alors attention que ça ne revienne pas plus cher qu’en faisant appel à un seul prestataire complet.

Le budget varie en fonction de votre projet. Autant vous annoncer la couleur dès maintenant : vous dépasserez votre budget. Pour la bonne et simple raison que vous allez avoir de nouvelles idées au cours de la vie de votre projet.

Il est plus stratégique de raisonner en termes de retour sur investissement plutôt qu’en terme de dépenses. Plus votre site web vous rapportera de clients et de chiffre d’affaire, plus vous voudrez mettre en place de nouvelles stratégies et fonctionnalités pour aller encore plus loin.

Le prix n’est pas le seul critère de choix. Ne sacrifiez pas la qualité de votre projet pour des raisons budgétaires.

Informatiquement, Lekcie !

Le PS de Lekcie (oui, on innove) : Lekcie se différencie de la concurrence avec des prix légèrement en dessous du marché. Pas de grille tarifaire, ni de cahier de charge, Lekcie fixe ses prix en fonction du projet et du temps consacré. Spécialisé dans le webmarketing, l’animation des réseaux sociaux est un jeu d’enfant !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Les réseaux sociaux, pour qui, pour quoi ?

Utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître son site internet est aujourd’hui devenu une approche incontournable dont l’objectif est d’attirer le plus possible de visiteurs. Les réseaux sociaux sont devenus une part importante dans l’apport de trafic d’un site web.

« Le terme de réseaux sociaux désigne généralement l’ensemble des sites internet permettant de se constituer un réseau d’amis ou de connaissances professionnelles et fournissant à leurs membres des outils et interfaces d’interactions, de présentation et de communication ». (Source : www.definitions-marketing.com).

Facebook, YouTube et WhatsApp en tête du classement, en France !

Facebook, YouTube et WhatsApp forment le trio, tête des réseaux sociaux leaders dans l’Hexagone. Avec 38 millions d’utilisateurs actifs, Facebook devance largement YouTube et ses 19 millions d’utilisateurs actifs, et l’application sociale WhatsApp (14,5 millions d’utilisateurs actifs). Notez que cette dernière a été achetée par Facebook en 2014.

Derrière ce trio de tête, on trouve Instagram (12,1 millions d’utilisateurs actifs) également propriété de Facebook, Snapchat (10,9 millions d’utilisateurs actifs), Twitter (10,3 millions d’utilisateurs actifs) et enfin LinkedIn, désormais propriété de Microsoft, avec plus de 9,7 millions d’utilisateurs actifs.

Points forts et points faibles de certains réseaux sociaux :

Le succès d’audience des principaux réseaux sociaux en a fait des supports marketing et publicitaires souvent incontournables.

Comment utiliser vos réseaux sociaux :

Cependant, il y’a quelques points de vigilance :

Les réseaux sociaux permettent de développer la visibilité de votre site internet, de le rendre plus populaire et de générer un trafic de qualité, sous réserve d’articles disponibles sur votre site et aussi d’un réservoir d’écoute suffisant sur vos espaces de réseaux sociaux.

Positionner des articles de qualité sur votre site internet vous permettra de les partager sur vos espaces sociaux et de faire venir de nouveaux utilisateurs vers votre site pour ensuite améliorer votre taux de rebond. L’objectif est d’amener le visiteur sur votre site web, lire d’autres articles et visiter d’autres pages que la page d’atterrissage de l’article pour lequel il est initialement venu.

Les conseils de Lekcie

Informatiquement, Lekcie !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Lorsque l’on crée un site web, il faut le rendre accessible via un hébergeur. Pour le mettre à jour, créer des articles, vous avez besoin d’un CMS (Content Management System). Quelle formule d’hébergement choisir, quel CMS est le plus simple d’utilisation, comment choisir un nom de domaine ? Créer son site soi-même ou faire appel à une agence ou à un webmaster indépendant ? Lekcie vous explique tout !

Les éléments que composent votre site internet

Comment choisir un nom de domaine ?

Généralement, le nom de domaine est le nom de votre organisme. Il faut le réserver auprès d’un organisme tiers.

Par exemple : dans https://lekcie.comlekcie.com est le nom de domaine (HTTPS étant le protocole sécurisé que vous utilisez pour accéder au site).

Pour réserver votre nom de domaine, il faut vous rendre sur les plateformes de services d’enregistrement de nom de domaine. Voici 2-3 exemples des plus connus : Gandi, OVH ou encore Ionos (ex 1&1).

Le conseil de Lekcie : nous vous conseillons d’opter pour le nom de votre entreprise ou de votre marque. Choisissez de préférence un nom court et qui sera facile à retenir. Si vous avez une idée en tête, il est possible que ce nom soit déjà réservé. Dans le cas contraire, ne traînez pas et réservez-le !

Comment choisir son hébergeur ?

Pour rendre votre site accessible, vous devez le mettre en ligne via un hébergeur. Il faut donc que vous choisissez l’hébergeur et la formule d’hébergement adaptée.

Un hébergeur est une entreprise qui est propriétaire des serveurs où sont stockées les informations liées à votre site web. Généralement, en plus de vendre de l’espace sur des serveurs, les hébergeurs proposent aussi des services de gestion de serveurs, de soutien informatique, d’antivirus et de sauvegarde de sites web. (source: www.lafabriquedeblogs.com)

Pour choisir votre hébergeur, il est essentiel de prendre en compte certaines caractéristiques :

Voici les hébergeurs que l’on retrouvent le plus souvent : Ionos, Ovh, Gandi, O2switch. La différence de prix entre ces 4 plateformes est négligeable. Votre choix se portera sur ce que vous souhaitez apporter et le temps que vous souhaiteriez mettre pour la création et la gestion de votre site web.

Le conseil de Lekcie : Lekcie à choisi Ionos comme hébergeur Notre choix s’est essentiellement porté sur un service client efficace et réactif ainsi que sur des propositions de forfaits alléchantes !

Quel CMS choisir ?

Un CMS (Content Management Système) est un gestionnaire de contenu qui permet de gérer et d’animer un site web en modifiant, créant, publiant facilement des articles et autres contenus.

Les caractéristiques d’un bon CMS :

WordPress est le CMS le plus utilisé. Certains de ses concurrents, dont Joomla ou Drupal, ne sont toutefois pas en reste.

Le conseil de Lekcie : Lekcie à choisi WordPress comme CMS car il est facilement configurable. Il convient aux débutants comme aux professionnels (c’est le CMS qu’on maîtrise le mieux et il est gratuit). En plus de cela, proposer un site entièrement configurable à ses clients est un plus à ne pas négliger : donner son autonomie et son indépendance au client, voici un des challenges de Lekcie !

Créer son site web ou faire appel à un professionnel (agence web ou à des free-lance) ?

 Créer seul son siteAgence web – free-lance
Avantages
  • Prix avantageux de l’hébergement (en fonction de votre projet)
  • Aucune limite technique
  • Libre de vos idées
  • Équipe de professionnels: chef de projet, cahier des charges
  • Gestion du site web
  • Gain de temps pour la création
  • Conseils en hébergement, design, stratégie, publicité…
  • Partenaire de confiance
Inconvénients
  • Budget difficile à définir
  • Gérer les problèmes techniques et juridiques
  • Gérer les emails associer aux sites web
  • Gestion du temps
  • Maîtrise des logiciels
  • Prix excessifs (pour les agences)
  • Conflits d’idées

Le conseil de Lekcie : Faites appel à nous !

Cette article vient en complément de l’article du 18 mars sur les informations utiles et nécessaires liées à la création de vos sites web. Vous pouvez le consulter ici : https://lekcie.com/lekcie-vous-conseille-sur-vos-sites-web/

N’hesitez pas si vous avez la moindre question (ou un site à créer), nous serions ravis de pouvoir vous aider !

Informatiquement Lekcie !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

smartphonecrossmenu