Coronavirus et cyberattaques : quand l’épidémie menace vos données personnelles

Publié le
10 avril 2020

Le Coronavirus n’attaque pas uniquement votre santé. Il présente également un véritable danger pour votre site web et toutes vos données personnelles. Depuis le début de la crise, des pirates sans morale profitent de ces temps difficiles pour multiplier les attaques informatiques. Leurs cibles : les entreprises, les particuliers et même les hôpitaux ! Et tandis que, partout dans le monde, le nombre de contaminations et de décès ne cesse de croître, le pourcentage de victimes de hacking augmente lui aussi exponentiellement. Vous souhaitez vous protéger contre le Coronavirus et les cyberattaques qui en découlent ? Lekcie a recensé les pratiques frauduleuses qui fleurissent sur le net et vous explique comment éviter de se faire hacker en cette période de pandémie. 

Pourquoi le Coronavirus est dangereux pour votre ordinateur ?

Si pour lutter contre la propagation de Covid-19, il suffit de rester chez soi, se protéger contre les attaques informatiques qui découlent de l’épidémie est un peu plus complexe. En effet, les pirates usent de stratagèmes divers pour profiter de la crédulité des internautes. 

Les logiciels espions volent vos données

Avec l’apparition de l’épidémie sanitaire, c’est une propagation d’un virus d’un autre genre qui a vu le jour sur Internet. La création de malwares a explosé depuis le début de la crise. En particulier, les chevaux de Troie. Il s’agit de programmes pirates installés sur vos ordinateurs à votre insu. Après avoir cliqué sur un lien ou une pièce jointe piégée, le virus collecte vos données personnelles : mots de passe, login, adresses, numéros de cartes de crédit… Ces informations confidentielles donnent ainsi accès aux pirates à vos réseaux, vos adresses ou vos sites Internet. Mais les ravages de ces fichiers ne s’arrêtent pas là. Une fois installé, le programme ouvre une brèche dans le système de votre ordinateur et le rend ainsi plus vulnérable face aux attaques suivantes.  

Les rançongiciels (ransomware) vous font payer le prix fort

Il existe également des virus qui s’infiltrent dans votre ordinateur pour le bloquer à distance et prendre en otages les informations qui y sont stockées. Le mode de contamination est le même que pour un logiciel espion : vous cliquez sur un lien ou une pièce jointe infectée et la malédiction est jetée. Seul un code secret pourra délivrer votre ordinateur de son mauvais sort. Malheureusement, les vilains pirates ne vous livreront la formule magique qu’en échange d’une rançon. Ces attaques ne sont pas récentes et sont généralement connues des internautes avertis. Mais alors, pourquoi se multiplient-elles depuis le début de l’épidémie et quel est le lien entre virus informatique et Coronavirus ? 

Quand Coronavirus et cyberattaques font bon ménage 

Voici les pièges que vous pouvez rencontrer sur Internet depuis le début de la pandémie de Coronavirus.

Une carte informative piégée 

Début mars, un malware particulièrement destructeur a été identifié sur la toile. Son mode d’attaque est très simple. En effectuant une recherche sur le Coronavirus, votre moteur vous guide vers une page web vérolée. Celle-ci propose de télécharger une carte répertoriant le nombre de contaminations et de décès à travers le monde. L’installation de la carte sur votre ordinateur s’accompagne d’un malware espion (le fameux cheval de Troie) qui collecte ainsi toutes vos informations confidentielles.

Comment éviter la contamination par un cheval de Troie ?

Tout d’abord, restez vigilant. Ne téléchargez pas de fichiers inutiles sur votre ordinateur. Toutes les informations en lien avec le Coronavirus sont disponibles gratuitement en ligne.

Fort heureusement, ces programmes pirates ont été rapidement identifiés et contrés par la grande majorité des antivirus. Veillez donc à toujours protéger votre ordinateur avec un logiciel antivirus fiable et n’oubliez pas de le mettre à jour régulièrement.

Les mails d’hameçonnage (phishing)

Le mois de mars a connu une augmentation de 667 % des tentatives de phishing par rapport à février. Les hackers, qui se servent du Coronavirus comme appât, se font ainsi passer pour un site gouvernemental et prétendent vous livrer des informations importantes sur Covid-19. Le mail en question peut ainsi contenir des pièces jointes sous format PDF, MP4 ou Word ou des liens vers des sites infectés. Lorsque l’utilisateur clique sur les pièces jointes ou le lien, le malware est automatiquement installé sur son ordinateur. 

Méfiez-vous également des e-mails qui vous promettent un remboursement, de bonnes affaires sur des produits sanitaires (masques, gels hydroalcooliques…) ou qui mentionnent un colis en attente. Ce n’est qu’un prétexte pour vous guider vers des liens infectés qui causeront de graves dommages à votre ordinateur.

Comment lutter contre les mails frauduleux ?

La vigilance sera votre meilleure arme. Apprenez à reconnaître les mails frauduleux ! Ne cliquez pas sur les liens et n’ouvrez aucune pièce jointe avant d’être assuré que ces informations sont issues d’une source fiable. En cas de doute, contactez l’organisme officiel dont provient le courriel.

Les sites Internet malveillants

Certains semblent faire de l’adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres » leur triste philosophie de vie. En surfant sur la peur et le désespoir des gens, certains escrocs créent des sites Internet en lien avec l’épidémie. Ces pages web prétendent détenir des remèdes miracles ou mettent en vente des masques, des solutions hydroalcooliques ou des tests au Covid-19 à des prix exorbitants. Inutile de vous préciser que votre commande n’atteindra jamais votre boîte à lettres. 

À l’image de la carte infectée évoquée plus haut, nombre de ces sites souhaitent allier Coronavirus et cyberattaques et incitent donc les internautes à cliquer sur des liens renfermant un malware cheval de Troie ou un rançomware. 

Comment reconnaître un site Internet frauduleux ?

Là encore, la vigilance est de mise. Notez qu’il n’existe ni remède miracle contre le Coronavirus, ni de test en vente libre. Sur les réseaux sociaux, certains justiciers recensent tous les sites malveillants créés en lien avec le virus. Il existe même une liste mise à jour automatiquement, qui révèle la création de ces sites en temps réel. Pour plus de vigilance en surfant sur Internet, pensez également à utiliser un VPN.  

Les conseils de Lekcie

  • Pour vous informer sur le Coronavirus, rendez-vous sur des sites d’information fiables et réputés. 
  • Évitez d’installer tout programme ou carte interactive sur votre ordinateur. Toutes les informations importantes sont disponibles en ligne sans téléchargement nécessaire.
  • Pour mieux protéger vos données et les informations relatives à votre site Internet, sécurisez-le grâce à ces 6 étapes essentielles.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boîte mail 😉

Informatiquement, Lekcie !

C’est fini ! Ne ratez plus les bons plans de Lekcie

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez les dernières actualités et des réductions pour votre prochain site !

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.